• Connect with us :
Menu

Le personnel infirmier doit aussi être protégé

Lettre à la rédaction – Le 18 octobre 2018

Paula Doucet, présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (SIINB)

Le 17 octobre 2018 est un jour historique pour tous les Canadiens.

Sur le plan juridique et scientifique, il y a beaucoup d’incertitude quant aux effets de la consommation de cannabis à des fins récréatives et médicinales. En tant que présidente du SIINB et défenseure de ses membres, je sais que le personnel infirmier travaille dans un environnement où la sécurité des patients est une priorité. Mais, quelles sont les incidences de cette loi sur la sécurité et la formation des infirmières et infirmiers immatriculés, et des infirmières et infirmiers praticiens?

Les infirmières et infirmiers qui travaillent dans les hôpitaux, les établissements de soins de longue durée, les cliniques de santé communautaires et les résidences privées, où le cannabis est présent, doivent recevoir une formation adéquate et avoir accès à l’équipement de protection individuelle recommandé. À la suite de l’adoption de cette nouvelle loi, il importe de fournir aux infirmières et infirmiers qui travaillent pour vous les ressources suffisantes, ainsi que la formation nécessaire pour acquérir les connaissances, les compétences et une faculté de discernement nécessaires pour éduquer les patients, les résidents et les clients, et répondre à leurs questions sur les incidences du cannabis sur la santé.

Cela dit, les infirmières et infirmiers immatriculés, et les infirmières et infirmiers praticiens doivent connaître les politiques de leur organisation et se tenir informés. Si l’organisation ne dispose pas de politiques, nous les encourageons à travailler avec le président ou la présidente de leur section locale, et leur comité mixte d’hygiène et de sécurité, ainsi qu’avec les autres membres de leur équipe de soins de santé, pour aider les employeurs à élaborer des lignes directrices et des procédures conformes aux règlements provinciaux et fédéraux.

Le Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick représente plus de 6 900 infirmières et infirmiers immatriculés, et infirmières et infirmiers praticiens dans la province, et s’emploie à défendre leurs droits. Nous serons heureux de collaborer avec nos syndicats affiliés et avec les employeurs et le gouvernement concernant les politiques et les procédures relatives à la sécurité et à la formation des infirmières et infirmiers immatriculés, et des infirmières et infirmiers praticiens, ainsi qu’au mieux-être des patients, des résidents et des clients à la suite de l’adoption de cette nouvelle loi.

En toute solidarité,
Paula Doucet, présidente du SIINB

Return home

Post Navigation

NBNU | SIINB

NBNU | SIINB