• Connect with us :
Menu

Les infirmières et les infirmiers praticiens sont peut-être la solution pour combler les lacunes du Canada en matière de soins de santé : une nouvelle étude

Vendredi 29 juin 2018  (WINNIPEG, MB) – Les ministres de la Santé et les leaders des syndicats d’infirmières et d’infirmiers du Canada se sont réunis aujourd’hui à Winnipeg pour le dévoilement d’un rapport historique déposé par la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers (FCSII), intitulé Développer le potentiel inexploité des infirmières et des infirmiers praticiens au sein du système de santé du Canada. Le rapport inclut les conclusions du plus important sondage national jamais mené sur les infirmières et les infirmiers praticiens (IP), qui a été partagé avec les décideurs politiques lors du Sommet des ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux de la Santé qui s‘est tenu à l’Hôtel Fort Garry.

« Les IP sont la solution aux problèmes de longue date du Canada en matière de temps d’attente, de pénurie de fournisseurs de soins primaires et à leur accès, surtout au sein des populations, des communautés et des milieux mal desservis, » mentionne Linda Silas, présidente de la FCSII. « Les conclusions de ce rapport tracent la voie à suivre pour les gouvernements afin qu’ils exploitent le potentiel des IP et améliorent leur accès, des soins primaires et de longue durée en passant par les soins pour la santé mentale et les soins actifs. »

Pour comprendre pourquoi le Canada n’a pas réussi à exploiter le plein potentiel des IP, la FCSII a mandaté cette étude qui examine les obstacles à la rétention et au recrutement des IP. Des enjeux comme les opportunités d’emploi restreintes, la rémunération inadéquate, les modèles de financement obsolètes, le manque de collaboration interprofessionnelle et les obstacles législatifs/réglementaires continuent de nuire de manière négative aux IP.

« Les données probantes révèlent que les IP favorisent l’accès à des soins holistiques, économiques et de qualité supérieure qui réduisent les temps d’attente et les coûts dans l’ensemble élargi du système de santé, » précise Lisa Little, la chercheuse principale de l’étude. « Avec des effectifs d’environ seulement 14 IP par tranche de 100 000 Canadiens — un cinquième des effectifs par habitant aux É.-U. — il existe un énorme potentiel pour que les IP puissent combler les besoins croissants en soins de santé du Canada. »

Ayant obtenu un taux de réponse pancanadien de 22 % de la part d’IP provenant des douze provinces et territoires, l’étude nationale sur les IP est la plus vaste en son genre à avoir été entreprise à ce jour au Canada.

« Environ trois millions de personnes au Canada ont déjà obtenu des soins d’une infirmière praticienne, mais nous devons en faire davantage pour combler les besoins des Canadiens faisant partie des 16 % de la population n’ayant pas de fournisseur régulier de soins de santé, ainsi que ceux de notre population vieillissante et des communautés rurales et éloignées, » explique Mme Silas. « Il est maintenant temps que les gouvernements de partout au pays planifient les besoins de demain en matière de ressources humaines en santé ».

Les IP sont des praticiennes autonomes hautement qualifiées possédant une formation avancée et un vaste champ de pratique, ce qui leur permet de poser un diagnostic, de soigner, d’aiguiller et de prescrire des médicaments. La pratique des IP propose également une approche unique axée sur le patient, qui comprend la promotion de la santé et l’éducation du patient.

L’intégrale du rapport et les géocartes de l’Institut canadien d’information sur la santé (les géocartes provinciales/territoriales d’accès aux fournisseurs de soins primaires) peuvent être consultées ici.

-30-

La FCSII est le plus important organisme d’infirmières et d’infirmiers au Canada, représentant près de 200 000 infirmières/infirmiers et étudiants en soins infirmiers. La FCSII plaide en faveur de priorités clés de la santé, comme le régime national d’assurance-médicaments, les ressources humaines en santé et la participation fédérale dans l’avenir de la santé publique.

Pour de plus amples renseignements :
Lauren Snowball, agente de communications de la FCSII, 613-868-5702, media@nursesunions.ca
Matt Austman, agent de communications du syndicat des infirmières et des infirmiers du Manitoba, 204‑951‑9283

 

Return home

Post Navigation

NBNU | SIINB

NBNU | SIINB